13 octobre 2005

reversion des veuves de ministres

reversion des fonctionnaires

je ne veux pas polémiquer sur les avantages des fonctionnaires,car avec la privatisation il y en aura de moins en moins.
Il restera l'armée,les gendarmes et nos dirigeants politiques qui sont, eux, des hauts fonctionnaires. Je pense qu'ils ont d'autres avantages que les petits.
Le net est un outil performant, mais je n'ai pas trouvé la loi sur la reversion de nos chers ministres qui ecrivent les lois.

Nous allons dirent qu'ils sont tout simplement fonctionnaires.

Voila donc,au minimum, la pension de reversion des veuves de ministres

En cas de décès, votre conjoint et/ou votre ex-conjoint pourront percevoir immédiatement une pension de réversion. Sous certaines conditions, vos enfants pourront également toucher cette pension de réversion.

Quels sont les droits de mon conjoint ?

Les veuves ou veufs de fonctionnaires ont désormais droit à une pension égale à 50 % de la pension dont bénéficiait leur conjoint, sans condition d’âge, d’activité ou de ressources.

S’il existe plusieurs bénéficiaires, par exemple un conjoint et un ex-conjoint, la pension est partagée au prorata de la durée des mariages. La durée prise en compte va de la date du mariage au jour où le divorce est devenu définitif. Si le fonctionnaire décède en activité, son conjoint touchera 50 % de la pension qu’il aurait pu obtenir le jour de son décès sans décote.

À la pension de réversion s’ajoutent le cas échéant :
– la moitié de la rente d’invalidité dont le fonctionnaire bénéficiait ou aurait pu bénéficier ;
– la moitié de la majoration pour enfant obtenue (10 % pour 3 enfants, 5 % par enfant supplémentaire), à condition que le bénéficiaire de la pension de réversion ait effectivement élevé les enfants pendant 9 ans, avant leur 16e anniversaire.

Oui vous avez bien lu, il n'y a pas de condition d'age, de ressources et d'activité. Et j'en passe bien sur.

A voir sur :

http://www.fonction-publique.retraites.gouv.fr/data/Public/prendre_ma_retraite/les_autres_beneficia/10727004785450.html

Posté par daniele54000 à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur reversion des veuves de ministres

    Annonce naissance "Ideologie Anticompetitiviste"

    WWW.ANTICOMPETITIVISMO.IT (ignazioalbore@libero.it)

    “ La nouvelle et définitive route de la compétition economique et sociale “


    Elle est née la première grande idéologie du millénaire !
    Elle est née l'idéologie anticompetitiviste de la "pleine occupation effective et obligatoire (de toutes les familles) pour loi", de la phase historique suivante et innovatrice par rapport au socialisme, de l'anticiclicitèe de l'économie, de la > ("seconde phase" de la démocratie, celle "matèrielle") et de la paix.

    Cette nouvelle grande idéologie démocratique et apolitique, à travers les proposition d'un nouveau et révolutionnaire modèle economique, réussit à résoudre définitivement des problèmes millénaires quel le chômage, la pauvreté, l'inflation, la discontinuité de la croissance economique, le déficit du budget publie ; l'instabilié financière. Son majeur objectif est la paix.

    L'anticompetitivisme est fondation de la nouvelle, vraie, liberalisme.
    L'anticompetitivisme est >.
    L'anticompetitivisme rassasiera définitivement le millénaire faim d'égalité entre les hommes.

    TOUS, TOT OU TARD, DEVRONT FAIRE LES COMPTES AVEC LA REVOLUTION ANTICOMPETITIVISTE !

    Nous vous invitons à décharger vite, gratuitement, de nos situé, le teste du livre qui a donné des origine à l'idéologie.
    Dans le mai 2005 "WORDTHEQUE", très importante Bibliothèque Virtuelle Multilangue, nous a demandé de pouvoir publier entièrement notre livre dans leurs pages. Pour lequel le livre peut etre lit même au situé www.wordtheque.com.
    Epandez la voix !
    Ignazio Alborè


    WWW.ANTICOMPETITIVISMO.IT

    La révolution anticompetitiviste est à peine entamée !

    L'idéologie anticompetitiviste creuse un nouveau et révolutionnaire modèle economique basé sur le système à "5 leviers" : 1) location publie ; 2) parts annuelles de redistribution de la richesse ; 3) pleine occupation obligatoire ; 4) le nouveau système de flexibilité ouvrable ; 5) les limites les plus grandes d'augmentation des prix.
    Avec ces 5 mécanismes de base on instaure un procès de "stabilisation automatique (continue et qu'il s'alimente autonomement) des macrovariables fondamentales".
    Tel phénomène permettra de rendre totalement réaliste et possible la résolution des majeurs problèmes economiques : la pauvreté, le chômage, la mauvaise distribution de la richesse, l'instabilié de la croissance economique, le déficit du budget publie, l'instabilié financière.

    L'anticompetitivisme est une idéologie "apolitique", politiquement anarcoide.

    > signifie, à la lettre, >, c'est-à-dire >.
    L'anticompetitivismo donc, n'est pas contre la compétition : il est, au contraire, la sublimation de la compétition economique positive, correcte.

    Nous vous invitons à visiter notre située internet WWW.ANTICOMPETITIVISMO.IT et à décharger gratuitement je teste du livre qui a donné des origine à l'idéologie.
    Epandez la voix !
    Ignazio Alborè


    W W W. A N T I C O M P E T I T I V I S M O. I T

    À travers le révolutionnaire "système economique à 5 leviers" (location publie, crue occupation obligatoire et effective, parts annuelles de redistribution de la richesse, nouveau système de flexibilité ouvrable, limites des maxima d'augmentation des prix) on obtiendra la stabilisation automatique, continue et qu'il s'alimente autonomement, des macrovariables fondamentaux (consommations, investissements, dépense publique, occupation, prix).

    L'anticompetitivismo est la "maxime et la meilleure combination possible entre socialisme et libre marché" !
    Il ne nous en pourra jamais être une meilleure.
    L'anticompetitivisme est la meilleure forme que libre marché.
    L'anticompetitivisme est la meilleure forme que socialisme.
    Avec l'anticompetitivismo, "communisme" et "libéralisme" n'auront plus raison d'être, et mourirons définitivement.

    Libre marché anticompetitiviste et socialisme anticompetitiviste se distinguent du libre marché et du socialisme traditionnels, pour la présence de l'élément révolutionnaire de la pleine occupation obligatoire et effective.
    L'anticompetitivisme, toutefois, est une phase historique suivante au socialisme, divergée du socialisme, innovatrice du socialisme, et qu'il se substitue définitivement à lui.

    L'anticompetitivisme est l'utopie réelle.
    Ignazio Alborè

    Posté par Ignazio Albore', 20 mai 2006 à 08:57 | | Répondre
Nouveau commentaire