combat reversion

13 octobre 2005

reversion des veuves de ministres

reversion des fonctionnaires

je ne veux pas polémiquer sur les avantages des fonctionnaires,car avec la privatisation il y en aura de moins en moins.
Il restera l'armée,les gendarmes et nos dirigeants politiques qui sont, eux, des hauts fonctionnaires. Je pense qu'ils ont d'autres avantages que les petits.
Le net est un outil performant, mais je n'ai pas trouvé la loi sur la reversion de nos chers ministres qui ecrivent les lois.

Nous allons dirent qu'ils sont tout simplement fonctionnaires.

Voila donc,au minimum, la pension de reversion des veuves de ministres

En cas de décès, votre conjoint et/ou votre ex-conjoint pourront percevoir immédiatement une pension de réversion. Sous certaines conditions, vos enfants pourront également toucher cette pension de réversion.

Quels sont les droits de mon conjoint ?

Les veuves ou veufs de fonctionnaires ont désormais droit à une pension égale à 50 % de la pension dont bénéficiait leur conjoint, sans condition d’âge, d’activité ou de ressources.

S’il existe plusieurs bénéficiaires, par exemple un conjoint et un ex-conjoint, la pension est partagée au prorata de la durée des mariages. La durée prise en compte va de la date du mariage au jour où le divorce est devenu définitif. Si le fonctionnaire décède en activité, son conjoint touchera 50 % de la pension qu’il aurait pu obtenir le jour de son décès sans décote.

À la pension de réversion s’ajoutent le cas échéant :
– la moitié de la rente d’invalidité dont le fonctionnaire bénéficiait ou aurait pu bénéficier ;
– la moitié de la majoration pour enfant obtenue (10 % pour 3 enfants, 5 % par enfant supplémentaire), à condition que le bénéficiaire de la pension de réversion ait effectivement élevé les enfants pendant 9 ans, avant leur 16e anniversaire.

Oui vous avez bien lu, il n'y a pas de condition d'age, de ressources et d'activité. Et j'en passe bien sur.

A voir sur :

http://www.fonction-publique.retraites.gouv.fr/data/Public/prendre_ma_retraite/les_autres_beneficia/10727004785450.html

Posté par daniele54000 à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 octobre 2005

combattre contre la nouvelle loi pour la reversion

Lettre en reponse a certaines questions posées

J'ai découvert la nouvelle loi sur la réversion au mois de mai. Je suis allez de surprises en surprises quand j’ai voulu savoir quelles nouvelles conditions je devais remplir pour pouvoir bénéficier de la pension de réversion. A ce moment, j’ai voulu tous apprendre sur cette loi.

Les veuves et veufs sont lésés, Principalement les veuves et veufs (avant le 1er juillet 2004) donc le mari ou la femme avaient cotisé pour l’ancienne loi. Le gouvernement n’a pas honoré son contrat, si une assurance agissait de même tout le monde, même l’état crierait au scandale. Des plaintes seraient déposées devant les tribunaux.

Mais aussi pour les veuves et veufs (après cette date). Ils vont vivrent dans la pauvreté. Car la pension de veuvage va disparaître. Si le conjoint a relevé uniquement du régime général et y totalisait au moins 60 trimestres, la retraite ne pourra être inférieure au minimum des retraites de réversions, soit 249.52 au 1er janvier 2005. En dessous de 60 trimestres, le minimum est réduit proportionnellement compte tenu du nombre de trimestres acquis au régime général par le conjoint.

Toutefois si le conjoint a relevé de plusieurs régimes de retraites de base (régime général, régimes des artisans, des commerçant, des salariés et non salariés agricoles, et des professions libérales hors régime des avocats) et totalisait plus de 60 trimestres dans l’ensemble des régimes, le montant sera de 249,52 euros au 1er janvier 2005 proratisé.
Ce qui ne représentera pas grand-chose pour les gens mariés depuis peu années.

Vous me direz certainement, qu’avant il fallait être marié depuis 2 ans pour toucher la pension veuvage, qui est actuellement de 529.84 euros payable bien sur que 2 ans pour une personne qui n’a pas de travail. Mais même 2 ans les femmes pouvaient au moins, en attendant, voir venir. Pensez vous qu’avec 249.52 euros (ce qui est moins que le SMIC je crois) de réversion, une personne pourra vivre ?

Il est vrai aussi avec cette loi que les femmes de plus de 55 ans, auront un abattement de 30 pour cents sur leur revenu. Mais une femme veuve de 55 ans ne trouvera pas de travail, les jeunes ont bien du mal pour rentrer dans le monde du travail.Je plains leur veuve, car ces jeunes auront peu de trimestres si il vient à arriver un malheur.
.

Pour ce qui est du remariage, je ne pense pas que l’état a fait un cadeau, car 2110.50 euros par mois Pour 2 personnes cela ne fait pas grand-chose, surtout que la pension de réversion est comptée dans les revenus, le plafond sera vite dépassé.

Je suis scandalisée par le fait que le concubinage (pacs) est compté dans les ressources, alors qu’il ne compte pas si le concubin décède.

Ce qui est aussi incroyable, c’est qu’a la date d’effet de la pension de réversion, cette pension compte dans les revenus, alors que les veuves et veufs ne l’on pas encore touchée.

Pour la question, comment je suis organisée ? Pour l’instant je cherche à faire connaître la loi de la réversion par Internet pour essayer de toucher le plus de monde possible. Car les syndicats que j’ai contacté par le net, trouve que c’est bien assez d’argent pour vivre.

En ce qui concerne les partis politiques, ils ont bien d’autres chats à fouetter. (Bientôt les élections, ils passent leur temps à se battre pour savoir qui va les représenter).La place est bonne.

La question qui je représente ? Pour l’instant personne, mais je compte avec leurs aides, bientôt représenter les veuves et veufs devant l’état, et aussi devant la cour Européenne de justice.

Allez voire ce site vous aurez toutes les explications

http://combat-reversion.site.voila.fr/

http://forum.quick-web.com/forum.php?login=daniele54000

Posté par daniele54000 à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]